Un grand ensemble zéro énergie en Suisse

lundi 28 avril 2008 Écrit par  Yves Heuillard
chantier_immeuble_passif.jpgNous sommes à Oberwinterthur en Suisse sur une ancienne friche industrielle où ont été construits 140 logements à énergie zéro d'une surface totale de 16 500 m². Ce programme locatif a pour ambition de réhabiliter l'image de ce quartier, à la fois par la qualité des constructions et par la modernité du projet architectural. Pour cette réalisation, le cabinet d'architecture GlassX, fondé par Dietrich Schwarz, a remporté le prix solaire suisse 2007.

Le bâtiment est certifiée Minergie-P-Eco, la norme suisse de maisons passives la plus stricte ; le suffixe Eco garantit un intérieur sain, construit avec des matériaux écologiques (voir notre article sur les normes de maisons passives). Budget total de 55 millions de francs suisse (34 millions d'euros), soit un surcoût de seulement 15% par rapport à un immeuble traditionnel. Le design du bâtiment vise à minimiser les surfaces de circulation et à optimiser l'espace des logements afin de compenser ce surcoût du concept zéro énergie

Deux bâtiments de cinq étages sont destinés à des appartements classiques et des ailes de deux étages sont réservées à des commerces, des lofts, et des maisons en bande. Une attention particulière a été portée à la distribution des pièces, de manière à ce que chaque étage bénéficie d'un bon éclairage naturel en toute saison. Les façades sont en bois et en verre. GlassX a mis au point avec le fabricant Saint-Gobain des fenêtres qui contiennent un matériau à changement de phase (Phase Changing Material, en pratique un mélange de sel et d'eau). Sa capacité de stockage de l'énergie est dix fois plus importante que le béton ; ses performances sont étonnantes : en hiver la lumière passe au travers et se transforme en chaleur, en été la lumière est diffractée par le premier verre qui agit comme un prisme.

DDmagazine a maintenant acquis une certaine expérience de la construction, en particulier de la construction d'habitats passifs. La qualité de la construction suisse nous paraît très largement en avance sur ce que nous avons pu voir, pour l'instant, en France en matière de logement à haute performance énergétique ; ceci est particulièrement visible dans la qualité des huisseries, des assemblages, et des finitions.

La culture locale pour la qualité, permet aux architectes de se concentrer sur l'essentiel plutôt que sur des aménagements tape à l'oeil. Dietrich Schwarz avait déjà reçu en 2001 le prix solaire pour sa troisième maison passive (la maison de Vreni Truninger et Stefan Suter à Ebnat-Kappel, dans le Toggenburg), à une époque où le concept même de maison passive n'était connu en France que de quelques initiés seulement.

{slimbox album=|immeuble| title=|Photo : DDmagazine|}images/stories/immeuble/image03.jpg{/slimbox}{slimbox album=|immeuble| title=|Photo : DDmagazine|}images/stories/immeuble/image06.jpg{/slimbox}{slimbox album=|immeuble| title=|Bardage en Douglas brut. Photo : DDmagazine|}images/stories/immeuble/image07.jpg{/slimbox}{slimbox album=|immeuble| title=|Aménagement intérieur fonctionnel. Photo : DDmagazine|}images/stories/immeuble/image08.jpg{/slimbox}
{slimbox album=|immeuble| title=|Locaux techniques : tous les flux de chaleur sont mesurés. Photo : DDmagazine|}images/stories/immeuble/image02.jpg{/slimbox}{slimbox album=|immeuble| title=|Récupérateur de chaleur sur les eaux usées. Photo : DDmagazine|}images/stories/immeuble/image05.jpg{/slimbox}{slimbox album=|immeuble| title=|Toutes les fenêtres sont en triple vitrage. Photo : DDmagazine|}images/stories/immeuble/image01.jpg{/slimbox}{slimbox album=|immeuble| title=| Maison en bande sur deux niveaux. Photo : DDmagazine|}images/stories/immeuble/image04.jpg{/slimbox}  

Caractéristiques techniques

- Bardage de bois : pin Douglas brut de sciage. Prégrisé + une couche de Pento-Fluid silver-wood.

- Certains vitrages sont des GlassX qui contiennent un matériau à changement de phase de manière à absorber l'énergie solaire pour la restituer par radiation à l'intérieur.

- Chauffage : 20% fourni par le réseau de chaleur urbain ; 80% par des pompes à chaleur air extérieur / eau. Même à 30 kWh/m2/an, 16 500 m2 représentent un peu d'énergie...

- Eau chaude : 100 % par pompes à chaleur sur les eaux usées.

- Architecte : GlassX, Zürich.

Sur le même sujet dans DDmagazine

Notre article sur les premiers bureaux zéro énergie en Suisse

Notre dossier pour comprendre les normes de construction : de la RT 2005 aux maisons passives.

Konrad Lutz, champion du bâtiment écologique

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer votre nom.
Le code HTML n'est pas autorisé.