Ah, le beau livre de science de Michel Wautelet !

mardi 06 mai 2008 Écrit par  Yves Heuillard

michel-wautelet.jpgSi vous avez eu l'occasion de feuilleter de vieux livres scolaires de calcul, ou de sciences, ceux de vos parents ou de vos grands-parents par exemple, vous aurez été frappés par la préoccupation des auteurs d'en inscrire le contenu dans leur époque et dans la vie quotidienne. Autrement dit, à la place d'une formulation comme "soit un rectangle ABCD, avec AB = 20 m et CD = 10m, on trace les médianes MN et PQ " ; vous trouvez plutôt dans, un ouvrage ancien : "un jardinier dispose d'un potager rectangulaire de 20 mètres sur 10 mètres, il trace des allées qui se croisent au milieu du potager et qui partent du milieu de chaque côté". Et de calculer le poids de sable nécessaire aux allées, le nombre de brouettées, le prix de revient, et l'âge du jardinier. J'en arrive Michel Wautelet, physicien, professeur et auteur.

Le livre qui nous vaut cet article se nomme Sciences, technologies et société, sous titre, Question et réponses pour illustrer les cours de sciences, écrit donc par Michel Wautelet, et édité par de Boeck. Le livre s'adresse aux enseignants d'abord. La volonté de l'auteur est de démontrer qu'il est possible d'appréhender les problèmes de société majeurs, à partir de notions scientifiques vues dans le secondaire. Il s'adresse aussi aux citoyens désireux de se faire une opinion sur certains thèmes à caractère technoscientifique et leurs implications avec la société.

Un livre magnifique

Démonstration réussie, et un livre magnifique, si simple en apparence, comme le sont toujours ceux des grands auteurs techniques et scientifiques. Voici quelques exemples de questions : A supposer que les véhicules électriques remplacent le parc actuel de véhicules, combien de centrales électriques seront-elles nécessaires pour les alimenter ? Et de faire le calcul avec des centrales thermique à gaz, des centrales nucléaires. Autre question : En supposant que... de combien d'énergie a-t-on besoin par an pour fabriquer le parc automobile européen ? Et plus loin : A supposer que la durée de vie des automobiles double, comment varierait la quantité d'énergie nécessaire à la fabrication du parc automobile ?

De manière plus générale l'ouvrage fournit des informations et forme au raisonnement sur des thèmes comme l'énergie, les transports, le bâtiment, ou Internet. En quatrième de couverture l'éditeur précise encore "ce livre s'adresse aussi à tous ceux qui ont pour mission d'informer le public.... ils retrouveront ici des données et des raisonnements pour, selon leurs propres sources, réévaluer certains chiffres officiels, analyser certains discours techniques ou politiques". Un rappel nécessaire de la valeur d'une éducation technique et scientifique plus que jamais nécessaire à la pérennité de nos démocraties.

L'auteur de ces lignes, lui même auteur d'ouvrages de vulgarisation technique, formé à l'école de Science et Vie dont il a été un collaborateur, se réjouit d'avoir rencontré Michel Wautelet par le truchement d'un moteur de recherche. Et de partager son plaisir avec ses lecteurs de DDmagazine.

Des questions-réponses très DD 

Voici quelques autres exemples de questions-réponses que l'on trouvera dans l'ouvrage :

Quelle est l'énergie consommée par un TGV pour parcourir 100km ?
Un Airbus peut transporter 246 passagers, quelle énergie par passager faut-il pour parcourir 100km ?
Tenant compte de la chaîne énergétique, de l'énergie primaire à l'énergie consommée, l'avion est-il plus ou moins énergivore que la voiture par passager ?
Quelle est la quantité d'énergie électrique stockable par kilogramme de batterie au nickel-cadmium ?
Quelle est la quantité d'énergie fournie par mole (et kilogramme) d'hyrdogène dans une pile à combustible ?

Au sujet de Boeck.
L'éditeur de Boeck qui a repris le fonds Duculot, fondé en 1919, est l'éditeur du "Bon Usage", la grammaire française de renommée mondiale de Maurice Grevisse, revue par André Goosse, et de son compagnon naturel, le Hanse/Blampain, "Nouveau dictionnaire des difficultés du français moderne".