Lave-vaisselle : appareils et comportements DD

mercredi 14 mai 2008 Écrit par  Alexandra Lianes

lave-vaisselle-bosch-eco.jpgA la Foire de Paris, qui vient de se terminer, les fabricants d'électroménager ont largement surfé sur la vague green. Parmi les innovations, Bosch a présenté son lave-vaisselle active water SMS69T02EU. Appareil de la classe A énergétique, sa consommation en eau par cycle est de 10 litres pour 14 couverts et de 0,98 kWh d'électricité par cycle. Bien que le lave-vaisselle n'ait pas une place aussi prépondérante que le lave-linge dans les foyers, il demeure le deuxième poste le plus gourmand en énergie [Ademe]. Le lave-vaisselle consomme 14 % du total des appareils électriques après le réfrigérateur et le congélateur et représente la même consommation d'énergie que l'éclairage.

Cette importante demande en énergie, nous pousse à nous interroger sur les manières de réduire notre consommation. Cela passe notamment par l'appareil – son efficacité énergétique – et par nos comportements. Place au vrai green washing !


Pour fonctionner, le lave-vaisselle consomme à la fois de l'électricité et de l'eau chaude. Mais 80 % de l'énergie consommée sert à chauffer l'eau [Ademe]. Pour réduire la facture énergétique, vous pouvez choisir de changer votre lave-vaisselle pour un modèle moins gourmand en énergie. Cela représente un budget, je vous l'accorde. Les appareils dernière génération consomment de 10 à 15 litres d'eau par cycle pour 12 couverts ; une consommation divisée par deux par rapport aux machines fabriquées il y a 10 ans. Mais modifier aussi votre manière d'utiliser votre appareil peut aussi diminuer votre consommation.

Etiquette-énergie

Suite à différentes directives européennes, la plupart des appareils électroménager comportent désormais une étiquette-énergie. Elle permet d'informer le consommateur sur l'efficacité énergétique de l'appareil. En d'autres termes, le consommateur est informé de la consommation d'énergie nécéssaire pour que l'appareil fonctionne (énergie finale).

Il existe plusieurs classes d'efficacité énergétique allant de A à G, les appareils de la classe A étant ceux présentant le meilleure rendement. Les performances sont déterminés à partir d'un même test issu de la norme (NF EN 502242). Pour les lave-vaisselle, l'indice d'efficacité énergétique, exprimé en kWh, est calculé pour un cycle de 12 couverts. Les machines appartenant à la classe A consomment moins de 1,06 kWh par cycle ; ceux de la classe G consomment au delà de 2,05 kWh. D'après Guide Top Ten, un appareil classé A consomme 25 % de moins qu'un appareil de la classe C. Outre la classe d'efficacité énergétique, la consommation exacte d'électricité (obtenue dans les conditions d'essai normalisée) est mentionnée, ainsi que le niveau de bruit (plus le chiffre est élevé plus l'appareil est bruyant. Mention facultative). Les deux lettres suivant la première (par exemple AAB) indiquent respectivement l'efficacité de lavage et de séchage.

L'écolabel européen

L'écolabel européen est le seul signe de qualité environnementale valable à l'échelle de l'Europe. Il peut être utile pour vous aider à choisir votre appareil mais il reste indispensable de vérifier les indications de l'étiquette-énergie pour vous assurer des spécificités de l'appareil.
Le label de qualité européen, représenté par une fleur, est attribué aux appareils de la classe énergétique A (<1,06 kWh), B (<1,25 kWh) et C (<1,45 kWh). Il garantit une conception permettant un démontage et ou un recyclage facile ainsi qu'une utilisation plus respectueuse de l'environnement comme la prévention de l'utilisation excessive de détergents ou la présence de programmes Eco.
Les émissions sonores sont elles aussi réglementées. La puissance acoustique ne peut dépasser 53 décibels pour les modèles indépendants, 50 décibels pour les modèles encastrables (classe A). Quant aux garanties de fonctionnement elles doivent être d'au moins deux ans depuis la date de livraison seulement !
Consulter le document d'information sur l'éco-label européen pour les lave-vaisselle

Les plus et les moins du lave-vaisselle

- Le lave-vaisselle est économique seulement s'il est utilisé une fois plein.
- Il est particulièrement économe (en eau) pour les ustensiles volumineux
- Le détergent pour lave vaisselle est plus aggressif que les liquides vaisselle. Certains détergents pour lave vaisselle contiennent du phoshate, responsable des marées vertes qui asphyquient les cours d'eau. En outre, l'eau du lave vaisselle est rejetée avec les eaux usées et termine dans les cours d'eau ou les sols.
- Il requiert de l'énergie (énergie grise) pour sa fabrication, son transport ainsi que pour sa destruction.

Conseils d'utilisation : consommer moins, consommer mieux

- Pour diminuer la pollution des cours d'eau par les détergents, vous pouvez par exemple diviser par deux voire par trois la quantité de détergent utilisée. Essayez, l'efficacité du lavage est souvent identique. L'idéal est de s'orienter vers des détergents bio (DD magazine aura l'occasion d'explorer les gammes de détergents dits bio, pour mieux vous conseiller.

- Pour faire des économies (d'énergie, d'eau et de détergent), le lave-vaisselle doit tourner bien rempli.
- Pensez à utiliser le programme éco si vous en avez un. Il permet de réduire la température du lavage et allonge sa durée. Les machines récentes assurent un lavage très correct, même à basse température. Les programmes à 50°C sont suffisants.
- Vous pouvez aussi, cela uniquement pour réduire votre facture (et c'est déjà pas mal), mettre en route votre appareil aux heures creuses. si vous habitez en appartement l'appareil doit être suffisamment silencieux pour fonctionner la nuit . Certains lave-vaisselles peuvent être programmés pour un démarrage différé.
- Certains internautes conseillent d'arrêter le lave-vaisselle avant le lancement du cycle de séchage. Le risque : qu'il reste des traces sur vos verres. Le plus : vous diminuez votre consommation d'électricité en faisant sécher votre vaisselle à l'air libre.
- Certaines machines peuvent être branchées directement sur l'arrivée d'eau chaude et d'eau froide du réseau. Cela permet d'utiliser l'eau déjà réchaufée par votre chaudière. Une option intéressante à condition d'avoir un circuit de distribution d'eau chaude en boucle (* voir notre explication ci-dessous).
- L'idéal, si vous êtes équipés de panneaux solaires thermiques, d'une pompe à chaleur ou de bois, c'est d'installer un modèle double alimentation (eau-chaude/eau froide) sur ces équipements.

* Dans un circuit en boucle l'eau chaude circule en permanence et est constament réchauffée par le ballon. ceci permet d'obtenir de l'eau chaude dès l'ouverture du robinet (économie d'eau) mais exige une excellente isolation des tuyaux, pour limiter les pertes d'énergie. (bientôt sur DDmagazine, les éléments du calcul et de l'optimisation d'un tel système).

Supprimer la vaisselle inutile

Quand vous recevez, vous utilisez une assiette pour l'entrée, une pour le plat principal et une pour le déssert. Pourquoi pas conserver la même assiette pour l'entrée et le plat ? Vos amis DD comprendront non ? De manière générale avec un peut d'attention vous pourrez réduire le nombre de couverts et d'assiettes utilisées à chaque repas. Des petites choses ? Non, multipliez par 365 jours et des centaines de millions de foyers, et l'économie est substantielle.
La vaisselle en plastique est une fausse bonne idée écolo. Elle permet certes d'éviter de lancer une machine mais génère des déchets qui souvent ne sont pas recyclables. Si vous envisager de faire du camping pendant vos vacances, pensez aux kits de vaisselle en plastique. Incassable, ils sont partiques pour le transport et permettent d'éliminer l'utilisation d'assiettes en plastique jetable à chaque repas. Ou encore faite dans le DD ultra chic avec le panier de pique-nique anglais en osier et cuir, et ses assiettes de porcelaine.

Elimination des déchets : recyclage et collecte

La directive DEEE (Déchets d'équipements électriques et élecrtoniques) prévoit un cadre pour le recyclage et l'élimination des vos appareils électroménagers. Ainsi, lorsque vous achetez un nouveau lave-vaisselle, le vendeur est tenu de récupérer l'ancien. L'éco-taxe payée lors de l'achat d'un appareil sert justement à organiser la filière de récupération pour tous ces équipements électriques et électroniques.
Consulter la directive du Parlement européen relative aux DEEE.

Certaines collectivités organisent des collectes de déchets encombrants et s'occupent de les transporter dans les lieux de collecte appropriés.

Lien utile: pour vous aider à acheter éco

Le site Guide Top Ten vous permet de faire des comparaisons entre diverses marques d'appareils électroménagers, dont les lave-vaisselle. Un guide très pratique réalisé en partenariat avec le WWF et l'association de consommateurs CLCV.

1 Commentaire

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer votre nom.
Le code HTML n'est pas autorisé.