Votre façon de dépenser peut changer le monde

dimanche 11 mai 2008 Écrit par  Alexandra Lianes

climate-counts-achat-eco-responsable.jpgD'après Climate Counts, si les 100 plus grandes entreprises du monde réduisaient de seulement 5 % leurs émissions de gaz à effet de serre cela équivaudrait à retirer 25 millions de voitures des routes. C'est pas si mal. Pour inciter les plus grandes multinationales à aller dans ce sens, l'ONG publie deux fois par an un guide d'achat destiné aux consommateurs. Elle a rendu public il y a quelques jours les nouveaux scores attribués à 56 des plus grandes entreprises au monde. Ca ne vole pas haut.

Pour ce premier classement de l'année 2008, le score moyen de toutes les entreprises confondues reste en dessous de la moyenne. La moyenne des notes ne s'élève qu'à 40 sur 100. Le point positif : les société ont quasiment toutes améliorées leur score et donc leurs efforts en faveur de l'environnement depuis 2007, à l'exception de Canon et Kraft Foods dont les scores sont respectivement 74 et 39.
Dans le domaine de l'informatique, le groupe Apple pointe à la dernière place avec un score de seulement 11 points loin derrière IBM qui arrive en tête avec 77 points.

Remarquable, le score de Google qui a gagné le plus de points entre 2007 et 2008 : + 38 points pour un score total de 55. Un résultat qui s'explique par l'intention du groupe de devenir neutre en émissions de carbone et ses actions (notamment solaires) allant dans ce sens (Voir notre article : Google finance les projets verts les plus fous).

Parmi les sociétés les moins bien notées figurent Burger King (0/100) ; ou encore les célèbres sites internet Amazon.com et eBay (5/100). Dans le cas d'Amazon, le site a gagné 5 points du fait de la réduction de l'emballage de ses produits.

Consultez le score de toutes sociétés.

Système de notation

Climate Counts attribue ses notations sur la base de vingt-deux critères. Parmi eux :

La communication par la société d'un inventaire des gaz à effets de serre (GES) émis et des émission indirectes (fabrication, transport) de GES ; le contrôle des données relatives aux émissions et aux réductions d'émissions par une tierce partie ; les engagements en faveur de projets internes plus écologiques ; la réduction effective des émissions ou les intentions de réduction ; le soutien d'une législation à l'encontre des entreprises pour favoriser les actions écologiques.