Transformer un vélo normal en vélo électrique

lundi 16 juin 2008 Écrit par  Yves Heuillard

velo electrique

Transformer un vélo normal en vélo électrique ? A priori, vous n'en voyez pas l'intérêt, d'autant que l'opération risque d'être bien compliquée et bien chère pour une performance modeste. Les kits de transformation Velectris et BionX nous font porter un autre regard sur la chose.

Avant toute autre considération, petit rappel de la réglementation européenne. Un vélo électrique, pour ne pas tomber dans la catégorie des cyclomoteurs, ne doit pas dépasser 25 km/h (contre 35 en Amérique du nord), et ne peut fonctionner qu'en assistance de votre pédalage. Ce qui veut dire que si vous ne pédalez pas, le moteur ne se met pas en route. D'où le terme VAE, vélo à assistance électrique. Le moteur ne doit pas dépasser 250 watts de puissance nominale, et la tension d'alimentation est limitée à 48 volts. Avec ces caractéristiques un VAE est considéré comme un vélo, et vous pouvez emprunter les pistes cyclables et ne pas porter de casque.

Ce qui nous intéresse aujourd'hui, ce sont les kits pour transformer un vélo normal en vélo électrique. Vélo normal n'est peut être pas le terme approprié, car l'opération est tellement coûteuse, qu'elle n'est précisément intéressante que si vous avez envie de transformer un vélo qui vous est cher. Par exemple, vous avez un super VTT, mais vous venez d'en achetez un second, et vous vous dites que vous pourriez utiliser le premier pour aller au travail à condition de ne pas arriver en sueur, ou encore vous disposez d'un vélo hollandais haut de gamme que vous n'abandonneriez pour aucun autre.

Cher, ça veut dire combien ?

Disons 1200 euros. Ce n'est pas rien, à ce prix vous avez un vélo électrique d'entrée de gamme, un modèle Gitane par exemple. Mais de toute façon le vélo électrique c'est cher. La lecture de cet article, même si vous n'envisagez pas de dépenser une telle somme dans un vélo, vous donnera l'envie de vous intéresser à la chose et d'essayer le pédalage assisté. Non, ce n'est pas un truc de fainéant, c'est un moyen de transport ultra-confortable et vraiment ludique. Les prix vont baisser de toute façon. Et si la réglementation changeait, le VAE pourrait être vraiment fantastique avec des accélérations de folie !

Pratiquement comment ça se passe pour modifier mon vélo en vélo électrique ?

kit velo electrique velectris Il vous faut au minimum, un moteur-roue, une batterie et un peu d'électronique. Chez Velectris, spécialiste du genre, ce minimum démarre à 1090 euros. Le moteur est dans le moyeu de la roue avant ou de la roue arrière, à entraînement direct, donc sans engrenage et sans balai, donc sans maintenance. Il n'y a aucune friction à l'intérieur du moteur et par conséquemment aucune usure, sauf celle des roulements. Le moteur est complètement hermétique, et ne craint pas l'eau. L'installation sur la roue avant, moins chère, simplifie l'installation, mais elle est mécaniquement moins satisfaisante. Une fois la roue installée, reste à mettre en place un capteur de pédalage et la batterie avec l'électronique de contrôle. Le capteur de pédalage sert à lancer le moteur quand vous pédalez et à doser l'assistance en fonction de votre fréquence de pédalage, autrement dit, et assez curieusement, plus vous moulinez, plus vous êtes assisté. Sur le site de Velectris, le kit de base, dit Kit Phantom Roue Avant, avec une batterie lithium-polymère Kokam 37V-10Ah de 2,2 kg (KoKam est leader pour ce type de batterie), le capteur de pédalage, revient à 1090 euros. velo electriqueIl est annoncé pour 60 km d'autonomie sur un circuit type avec faux-plats, arrêts et redémarrages tous les km, et cycliste de 73 kg. Dans la même configuration, mais avec un moteur de couple plus élevé, dit Super Phantom, installé à l'arrière, et une batterie de 16Ah (3kg), le prix s'envole à 1870 euros. Si vous êtes bricoleur, vous trouverez votre bonheur chez Velectris, y compris les accessoires qui vous permettront, à la condition de n'utiliser votre vélo que sur une voie privée, de dépasser les limites de la réglementation. Si vous n'êtes pas bricoleur, Velectris peut monter un kit sur le vélo de votre choix. Notez que les batteries lithium-polymère, sont très onéreuses mais peuvent dépasser les 1200 cycles de recharge. Voir la notice de montage d'un kit Velectris

kit velo electrique BionXLa solution BionX

Une autre solution, plus immédiate, consiste en un kit BionX, fabriqué au Canada et distribué par Matra en Belgique, en France et en Suisse. Le kit est vendu complet autour de 1200 euros. Le principe reste le même, mais le système est plus simple à installer (quelques minutes). La majorité des tailles de roues sont disponibles. L'assistance ne se fait pas en fonction de votre fréquence de pédalage, mais par degrés (4 modes, de faiblement assisté à très assisté), et selon la force que vous exercez sur les pédales. La sélection du mode d'assistance se fait au guidon depuis une petite console de commande. Ces modes déterminent dans quelle proportion le moteur vous assiste en ajoutant 25% de votre puissance fournie, 50% , 100 % ou 200 % (dans ce dernier cas, vous ne fournissez donc qu'un tiers de la puissance transmise à la roue). Vous disposez aussi d'une jauge de charge, d'un indicateur de vitesse, et d'autres informations comme la vitesse moyenne. Au freinage, ou dans les descentes, le moteur peut générer de l'énergie et recharger la batterie (différents modes de régénération des batteries sélectionnables sur la console).

Un système de capteurs de force est capable de lisser votre pédalage. J'explique : vous avez probablement une jambe plus forte que l'autre, et le passage d'une jambe à l'autre lors de la rotation complète du pédalier passe par un point mort, où aucune puissance n'est transmise à la chaîne. L'électronique associée au moteur sollicite donc le moteur de manière à suivre et compenser ces irrégularités ; ce qui procure une sensation de confort.

La batterie : de technologie Ni-Mh, et pesant un peu plus de 4 kg, elle s'installe à la place de l'un des supports de bouteilles d'eau. Ce qui permet de l'enlever et de la remettre en 5 secondes. Il est aussi possible de l'installer sur le porte bagage arrière.

kit velo electrique bionX Vous trouverez la liste des distributeurs de BionX sur le site de Matra-Manufacturing et Services . Attention toutefois, Matra commercialisant par ailleurs des vélos électriques complets, tous les distributeurs de la liste ne vendent pas nécessairement Bionx. Pour l'instant seul le modèle PL250 (250 watt) est disponible, mais Matra pourrait commercialiser le modèle plus puissant (350 watt) en le bridant de manière à augmenter le couple (et procurer un plus grand confort). Il existe aussi des batteries Li-ion, plus légères, plus performantes, mais qui ne sont pas encore disponibles en France. Elles offrent pourtant une meilleure densité énergétique (energie stockée divisée par le poids de la batterie). Avec le kit BionX vous parcourrez jusqu'à 70 km si vous ne vous servez du moteur que pour une légère assistance, ou seulement 25 si vous vous laissez porter (voir tous les modèles BionX disponible au Canada ).

Le point faible, réside dans le nombre de cycle de recharge : 400 à 500. Ce qui veut dire que si vous vous servez de votre vélo 5 jours par semaine, la durée de vie de la batterie sera de deux ans. Mais c'est la technologie de la batterie qui veut ça. Le Ni-MH est robuste, sans rique, ne conserve pas bien la charge, n'a pas une durée de vie très longue, et ne coûte pas très cher.

Velectris

Les plus : plein d'options possibles, une communauté de fans, des batteries haut de gamme
Les moins : le système d'assistance par détection de fréquence, les prix élevés des batteries

BionX

Les plus : simplicité d'installation, système d'assistance modulable en fonction de l'effort, récupération d'énergie, console de commande en standard.
Les moins : les batteries Ni-MH, une commercialisation discrète, pas de communauté.

Autres articles de DDmagazine sur le vélo

Trouver un vélo pliant 26 pouces  

13 millions de vélos... et moi et moi et moi