Seagen : les hydroliennes ça marche !

samedi 19 juillet 2008 Écrit par  Alexandra Lianes
seagen-hydrolienne-pale

Depuis le jeudi 17 juillet, pour la première fois dans le monde, un dispositif hydrolien fonctionne à une échelle commerciale pour alimenter le réseau électrique britannique. En mai dernier, l'hydrolienne SeaGen a été installée par la société Marine Current Turbines (MCT) à Strangford Lough, en Irlande du Nord, pour être testée durant 12 semaines avant d'alimenter le réseau. Produisant actuellement une puissance de 150 kW, les ingénieurs comptent atteindre 300 kW d'ici la fin de l'été. A pleine puissance, la SeaGen devrait pouvoir produire 1,2 mégawatt, de quoi alimenter environ mille maisons.
Photos Dr I J Stevenson et Marine Current Turbines (Droits réservés)

seagen-hydrolienne-1

D'après Marine Current Turbines, 1,2 mégawatt « c'est quatre fois plus que n'importe quel autre projet d'hyrdolienne construit jusqu'ici ». Précisons, que contrairement aux hydroliennes, les usines marémotrices comme celle de la Rance dans la baie du Mt St Michel n'exploitent pas l'énergie cinétique des marées, mais l'énergie potentielle, autrement dit la différence de niveau d'eau de part et d'autre d'un barrage qui se vide et se remplit au fil des marées. Celle de la Rance, construite dans les années 60 fournit 240 MW.

Dès que la SeaGen tournera à plein régime, Marine Current Turbines planifie de construire d'ici 2011 une ferme hydrolienne au large de la côte d'Anglesey, au nord-ouest du Pays de Galles, d'une capacité de 10,5 mégawatt.

Comment ça marche ?

Une hydrolienne est une grande turbine sous-marine qui permet la transformation de l'énergie cinétique des courants de marées en énergie mécanique ; celle-ci est ensuite transformée en énergie électrique par un alternateur. Le système SeaGen, installé à 400 mètres du rivage, comprend deux rotors qui pèsent dans leur ensemble plus de 1000 tonnes. L'orientation des pales (le pas, ou l'angle d'attaque si vous préférez) peut varier de manière à limiter la vitesse de roatation en cas de courant trop important. Ceci permet de limiter la fatigue de la structure, exactement comme sur une éolienne. Il est même possible de mettre la pale en drapeau (le bord d'attaque face au courant) de manière à l'arrêter tout doucement, même par fort courant. Enfin en faisant varier le pas de 180 degrés les rotors fonctionnent à marée montante et à marée descendante avec le même sens de rotation. Les rotors jumeaux fonctionnent ainsi entre 18 et 20 heures par jour. Pour la maintenance les pâles remontent et s'immobilisent horizontalement au dessus de la surface de l'eau. Mesurant 16 mètres de diamètre, les rotors balayent un secteur de 402 mètres carrés. Voir l'animation 3D sur notre site

seagen-hydrolienne

Combien ça coûte ?

Du fait du rapport de proportionnalité entre le secteur marin balayé et l'énergie produite, l'analyse économique de Marine Current Turbine suggère qu'au moins 300 mètres carrés de secteur balayé sont ncéessaires pour atteindre une production commerciale réaliste et rentable. Grâce aux modèles prévisionnels des courants des marées, cette énergie renouvelable et inépuisable est également prédictible, à la différence de l'éolien. Le coût d'installation d'une hydrolienne est de 3,8 millions d'euros pour chaque mégawatt installé, soit près d'un million de plus que pour l'éolien.

En savoir Plus

Marine Current Turbines est basée à Bristol en Angleterre. Fondée en 2000, l'entreprise a pour principaux actionnaires BankInvest, ESB International, EDF Energy, Guernsey Electricity, et Triodos Bank. L'entreprise a initié un programme de recherche de 2,5 millions d'euros pour mesurer l'impact des hydroliennes sur la faune marine. Sont impliqués l'université Queen University Belfast et le centre de recherche sur les mammifères marin de l'université de St Andrew (SMRU).

Le site web de Seagen (aspects géographiques et environnementaux. travaux de contsruction)

Voir l'animation présentant le fonctionnement de SeaGen.


A lire également sur DDmagazine

La première éolienne flottante sera norvégienne

L'éolien a le vent en poupe : 2007 année record

Une seule éolienne pour 5000 foyers

2 Commentaires

  • Lien vers le commentaire mercredi 17 février 2010 Posté par caroline

    l'hydrolien a beaucoup moins d'effets néfastes sur l'environnement et l'économie locale, car elle est beaucoup moins gourmande en surface et beaucoup plus discrète surtout …c'est le moins qu'on puisse dire !!! . Elle assurera également et très logiquement une production électrique beaucoup plus gérable et beaucoup plus régulière. Comme pour le nucléaire la France pourrait devenir leader en matière d'Hydrolien . J'espère que la France dira non a l'éolien offshore que je qualifie de toxique pour l'environnement et l'économie locale .

  • Lien vers le commentaire samedi 23 août 2008 Posté par CG 62

    j'Ai remarqué que la était plutot a 360°qu'a 180°en voyant a la vidéo elle est plutot a 360°
    ce qu'avec l'éolienne forme un demi cercle dont un diamétre comme 2 RAPORTEURS[b][/b]

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer votre nom.
Le code HTML n'est pas autorisé.