Rénovation de bureaux : pas de solution miracle

mardi 09 septembre 2008 Écrit par  Alexandra Lianes

construction-travaux-renovation-collectivites.jpgEn France, le secteur du bâtiment est responsable à lui seul de 43 % de la consommation d’énergie finale et de 21 % des émissions de dioxyde de carbone [Ministère du Développement Durable, PDF]. La rénovation des bâtiments existants représente donc un enjeu majeur dans l’économie d’énergie et la réduction des émissions de gaz à effet de serre. Dans la pratique, les solutions ne sont pas évidentes. Pour les bâtiments de bureaux, Eric Beauquier, architecte, en charge du chantier de la Maison pour la planète (Meythet, Haute-Savoie) au label de construction écologique suisse Minergie P, a accepté de nous répondre. Il nous présente deux exemples concrets et pour chacun les solutions au problème posé.

Mais avant tout travaux de rénovation, le plus important est de faire un diagnostic thermique du bâtiment nous explique Eric Beauquier dans cette interview vidéo. La rédaction de DDmagazine a abordé avec lui les questions relatives à l'isolation, le chauffage, les menuiseries et l'intérêt financier d'investir dans ces travaux d'économies d'énergie.

[video:http://fr.youtube.com/watch?v=485Eb5C-55Q 425x344] 

La préfecture de Haute-Savoie vise l’exemplarité

En Haute-Savoie, la préfecture va engager des travaux de rénovation fonctionnels et thermiques dans ses locaux de 3 650 m² construits entre 1850 et 1968. Les services de l’Etat ont ici une « volonté forte » de faire une opération exemplaire. L’objectif de la Préfecture est de rénover le bâtiment à la norme Minergie-P Rénovation, soit une consommation de  15 kWh/m²/an contre 250 kWh/m²/an actuellement ! C'est possible mais cela implique des travaux coûteux. Un prix global de 10 millions d’euros hors taxe (travaux fonctionnels, travaux d’économie d’énergie et extension du bâtiment), soit environ 2 700 €/m². Et économiquement, le retour sur investissement est très long, « de l’ordre de 30 ans », selon l’architecte.
Pour améliorer les performances énergétiques du bâtiment, voici les solutions préconisées par Eric Beauquier:
- La pose de 30 cm d’isolation par l’extérieur sur la façade
- Le rajout de 30 cm d’isolation de la toiture par l’intérieur (l’isolant existant est soit nul, soit de 5 cm, soit de 20 centimètres)
- Le choix final du matériau d’isolation n’a pas été arrêté, mais il s’agira vraisemblablement de laine de bois ou de ouate de cellulose.
- le changement des menuiseries en double vitrage ; des questions subsistent sur le choix du triple vitrage qui demande une mise en œuvre parfaite et d’être importé
- Installation d’un système de ventilation double-flux avec récupération de chaleur (rendement 92 % de récupération des calories –produit importé de Finlande)
- l’adaptation du système de chauffage central au gaz – les quatre chaudières existantes sont remplacées par une chaufferie.

Le conseil général isole pour climatiser 

En outre, il est possible d’effectuer des travaux dans les bâtiments de bureaux pour limiter la surchauffe du bâtiment l’été et ainsi éviter l’installation d’un système de climatisation traditionnel. L’équation financière d’investissement est sensiblement équivalente pour les deux solutions, selon Eric Beauquier. Sauf que la climatisation passive est durable et écologique.
C’est la solution envisagée à Annecy pour le bâtiment des services action sociale du Conseil Général qui souhaitait initialement l’installation d’une climatisation traditionnelle. Les travaux proposés sur le bâtiment de 4 800 m² construit en 1992 portent sur : 
-    l’isolation de la façade par l’extérieur avec 10 centimètres de panneaux de laine de verre, fixé sur l’ossature.
-    La ré-isolation de la toiture par l’extérieur (5cm)
-    L’installation d’un système de ventilation double-flux avec récupération de chaleur
-    La pose de stores brise soleil
-    La préservation des menuiseries

Le montant global des travaux (mise aux normes, travaux fonctionnels, rafraichissement) s'élève à 2,6 millions d'euros, soit 540 € du m².

Si cet article vous a intéressé, retrouvez sur DDmagazine :

Les bases de la réhabilitation thermique des bâtiments

Ventilation bien contrôlée, énorme gisement d'économies

Une éco-maison tropicale à Paris

Un immeuble en bois basse conso, sur 6 niveaux

Mise en œuvre de la ouate de cellulose (vidéo)