Des maisons basse consommation à prix abordable

lundi 15 septembre 2008 Écrit par  Alexandra Lianes

 construction-ossature-bois-maisons-borloo.jpg

Des maisons à 120 000 € qui consomment moins de 50 kWh /m²/an vont voir le jour dans divers quartiers sociaux du Havre. C’est la concrétisation du dispositif maisons Borloo lancé en 2005 et qui avait pour objectif de permettre aux foyers les plus modestes d’accéder à la propriété. Autre critère prévu par la mesure : atteindre un niveau de très haute performance énergétique.

Au Havre, la municipalité a fait les choses en grand puisque les maisons doivent atteindre les exigences énergétiques prévues par le label bâtiment basse consommation (BBC), soit moins de 50 kWh/m²/an, c'est-à-dire le niveau d’exigence de la réglementation technique 2010 (RT 2010) en préparation.
Le marché pour ces 53 maisons a été attribué dans l’été au promoteur LNAU (Les nouveaux ateliers urbains) qui travaille avec le distributeur français CMB (Compagnie des Maisons en Bois). CMB, créé en juin dernier, est le distributeur exclusif des maisons en ossature bois de la société britannique Highcastle, dont les usines sont implantées depuis plus de 10 ans en Lettonie.

C’est justement en Lettonie que les chantiers vont débuter début 2009. Car les panneaux des futures maisons sont préfabriqués en usine. Ils seront ensuite acheminés en France par camions (3 jours de transport) et arriveront sur place déjà pré-percés (électricité, plomberie, eau, ouvertures). L’industrialisation permet un gain de temps considérable. « Une fois [ndrl, les panneaux] sur place, il ne faut qu’une semaine pour les monter », explique Dominique Rommel, co-président et spécialiste technique de CMB. En tout, il faut six mois entre la fabrication, le montage et la livraison.

L'avis de la rédaction 

Sur la base des éléments fournis par CMB, nos calculs montrent que les performances thermiques des maisons peuvent être effectivement atteintes, mais sans marge de manoeuvre, ce qui oblige à une mise en oeuvre sans défaut.

Une attention à la limitation des surchauffes d'été par des plantations d'arbres à feuilles caduques nous paraît souhaitable. 

Les maisons ne seront pas labellisées par un organisme indépendant mais une expertise sera effectuée par des sociétés privées sur les performances énergétiques, les mesures d'isolation, de déperdition d'énergie mais aussi sur l'acoustique. La CMB s'est engagée dans un cahier des charges à respecter un niveau de performance énergétique inférieur à 50 kWh/m²/an. Nous invitons les acquéreurs à vérifier la traduction de cet engagement dans les contrats de vente.

Les 53 maisons Borloo doivent être livrées clé en main pendant l’été 2009. Elles seront implantées dans quatre zones d’habitation sociales en périphérie du Havre [Quartier Caucriauville, La Marre Rouge, quartier des Neiges, quartier Vallée Béreult]. Sur place, le montage des habitations sera réalisé par des équipes lettones. Quant à la création d’une usine de préfabrication en France « la question se posera au bout de 200 habitations construites », précise Jean-Pierre Denise, co-président et spécialiste de la commercialisation de CMB.  Il ajoute que CMB n'a pas fait appel à un bureau d'études pour vérifier les performances énergétiques des constructions, puisque ces performances ont déjà pu être vérifiées dans les constructions réalisées en Grande-Bretagne, Allemagne ou Lettonie.

Rappelons que le dispositif Borloo prévoyait un coût tout inclus de 100 000 € pour un minimum de 85m² ; en 2009 elles seront vendues à 120 000 €. Virginie Akrich, chargée de mission Habitat à la mairie du Havre, explique : « On pouvait peut-être tenir les prix en 2005 mais compte tenu de l’augmentation du prix de la construction... » Et 120 000 € c’est déjà pas si mal pour des maisons basse consommation qui seront livrées clé en main : foncier, viabilisation, arrivée d’eau et d’électricité, fermeture du terrain et paysagisme, douches, éviers, peintures inclus. Il ne restera à la charge des acquéreurs que les frais de notaire. Des acquéreurs qui, pour la majorité, sont locataires en HLM et sélectionnés en fonction d'un plafond de ressources « 40 400 € /an pour un couple avec deux enfants », précise Virginie Akrich.

Comme quoi, il est possible de faire des constructions à la fois écologiques et abordables. « L’ossature bois permet de réduire les coûts d’environ 30 % par rapport à une maison traditionnelle », selon Jean-Pierre Denise. Un coût diminué car « le tonnage au mètre carré pour une habitation traditionnelle est de 1,2 tonnes contre 300 kilos pour une ossature bois, ce qui requiert moins de renfort radier », ajoute Jean-Pierre Denise.  Ce dernier précise que la municipalité à fait des efforts sur le prix du foncier : environ 1 700 € pour 300 m².

Caractéristiques techniques

Maisons à ossature bois avec parois respirantes

Murs extérieurs de 30 centimères d'épaisseur avec 3 couches d'ossature et entre chaque un film frein vapeur et de l'autre côté un pare-vent

Surface : 85 m² habitables R+1
Consommation kWh : inférieure à 50 kWh/m²/an (énergie finale)
Isolation : murs extérieurs 30 cm dont 120 mm de laine de verre et 55 mm de laine de roche + parevent + frein vapeur. Coefficner U de conductivité thermique = 0,176
Toiture : 100 mm de laine de verre. Coefficient U de 0,17.
Sol : 100 mm de laine de verre. Coefficient U de 0,182
Menuiseries : double-vitrage. Coefficient U de 1,40.
Chauffage : électrique

Pas de garage ni de cave mais un emplacement de parking privé 

Dalle en béton ; combles perdus. 

Bois de Lettonie labélisé FSC, le label de plus sérieux en matière de bois durable
Architecture : trois types de maisons associées à trois types de façades et de toitures différentes

Plus d'infos sur le site de CMB.