Métiers du DD, du travail pour 30 ans

mercredi 15 octobre 2008 Écrit par  Alexandra Lianes

installateur-mainteneur-solaire.jpg Interrogé par France Inter le mardi 14 octobre, Jean-Louis Borloo, ministre de l’Ecologie et du Développement Durable estime que l’adaptation au changement climatique sera, un moteur de croissance. Incontournables donc, les nouveaux métiers du DD. Un rapport de l’Organisation internationale du travail (OIT) avance des chiffres optimistes pour la filière. Principaux résultats de cette étude et notre sélection de métiers très recherchés. 

Tout le monde sait que le green business est là », a indiqué Jean-Louis Borloo au micro de Nicolas Demorand dans le 7/10 de France Inter. Et le ministre d’ajouter : « La croissance verte est le projet économique et industriel de notre pays. […] Le Grenelle est l’outil de conquête industriel de notre pays et de réponse à la crise ».

Dans le contexte actuel de crise économique mondial, rappelons que la France et l’Europe se sont fixés comme objectifs  de réduire de 20 % les émissions de gaz à effet de serre, de développer les énergies renouvelables à hauteur de 20% et d’améliorer l’efficacité énergétique des bâtiments de 20 % : le tout d’ici 2020.

Quels métiers ?

L’Organisation internationale du travail (OIT) dans son rapport intitulé " Pour un travail décent dans un monde durable à faibles émissions de carbone "  estime que le marché mondial des produits et services environnementaux devrait doubler pour passer de 1 370 milliards de dollars par an aujourd'hui à 2 740 milliards de dollars d’ici à 2020. La moitié de ce marché concerne l’efficacité énergétique et l’autre moitié les transports durables, l’alimentation en eau, l’assainissement et la gestion des déchets. 

Les investissements dans l’amélioration de l’efficacité énergétique des bâtiments pourraient générer 2 à 3,5 millions d’emplois verts supplémentaires seulement en Europe et aux Etats-Unis, d’après l’OIT. Le potentiel serait beaucoup plus important dans les pays en développement.

Un autre secteur où des prévisions du nombre d’emplois verts sont possibles est celui des énergies renouvelables.  Les investissements dans ce secteur sont en forte expansion : ils sont passés de 10 milliards de dollars en 1998 à au moins 66 milliards de dollars en 2007, soit l’équivalent de 18 % de l’ensemble des investissements.  Ils devraient atteindre 343 milliards de dollars en 2020 et quasiment doubler à nouveau d’ici à 2030 pour se chiffrer à 630 milliards de dollars, selon l’OIT.  « On notera que, par le passé, même les prévisions optimistes concernant le développement des énergies renouvelables se sont constamment révélées en deçà de la réalité. » Les investissements prévus devraient se traduire par au moins 20 millions d’emplois supplémentaires dans le secteur.

Vous l’avez compris, les emplois verts concernent un large éventail de profils professionnels, de compétences et de niveaux de qualification.  Certains sont des types d’emploi entièrement nouveaux, mais la plupart s’appuient sur des métiers et des professions traditionnels, avec des contenus et des compétences plus ou moins modifiés. 
Il paraît possible de créer des emplois verts viables à tous les niveaux de la population active, depuis les travailleurs manuels jusqu’aux travailleurs qualifiés, depuis les artisans et les entrepreneurs jusqu’aux techniciens très qualifiés, aux ingénieurs et aux gestionnaires. 

Zoom sur cinq métiers DD

Façadier – peintre spécialiste de l’Isolation thermique par l’extérieur

facadier-isolation-exterieure.jpgQue fait-il ?  Le façadier-peintre assure principalement la finition extérieure des bâtiments afin de protéger, de décorer les supports, d'imperméabiliser et d'isoler les façades. Il intervient essentiellement pour des travaux de peinture, de ravalement, d'application de revêtements d'imperméabilité, de pose d'isolation et de montage d'échafaudage.
Le façadier-peintre exerce généralement son activité à l'extérieur, sur des chantiers de constructions neuves, mais le plus souvent en rénovation.

Le Façadier et le DD
Alors que la situation actuelle pour les façadiers peintres est difficile, notamment en raison de la crise économique, le marché de l’isolation thermique par l’extérieur promet de relancer l’activité. Car avec l’évolution des réglementations thermiques, il deviendra quasiment incontournable d’isoler par l’extérieur dans les constructions neuves régies par la Réglementation Thermique 2010. En outre, le marché de la rénovation dans l’existant est pharaonique.

Point de vue. Jean-Jacques Châtelain, président de l’UNA Peinture, vitrerie, revêtement à la Capeb, syndicat patronal, a déclaré :  « Avec le label éco-artisan, les peintres ont un rôle très important à jouer, c’est pour cela que je les incite fortement à s’orienter vers le marché de l’Isolation Thermique par l’extérieur (ITE), il y a une niche à prendre, elle est pour nous. A la condition unique : formez-vous ! » [Source : Le Moniteur]

En savoir plus sur la marque Eco Artisan sur le site de la Capeb (Confédération de l’artisanat et des petites entreprises du bâtiment)

Formations
Plusieurs niveaux de formation initiale sont possibles : du CAP peintre-applicateur à la License professionnelle.
En formation continue, l’Afpa (Association nationale de la formation professionnelle des adultes) propose des formations qualifiantes pour les peintres en activité.
Les syndicats de professionnels du bâtiment se structurent aussi pour former leurs artisans aux nouveaux besoins du marché dont la Capeb et la FFB (Fédération française du bâtiment). 

Installateur mainteneur de systèmes solaires
installateur-systemes-solaires.jpgQue fait-il ?
L'installateur mainteneur en systèmes solaires thermiques et photovoltaïques réalise les études préalables à la réalisation du chantier et assure les réalisations jusqu'aux phases de clôture et d'après-vente puis de maintenance.Il maîtrise les domaines propres aux systèmes solaires et l’environnement technique dans lequel s’insèrent ces systèmes sur le plan des énergies complémentaires (gaz, fioul, bois, électricité) et des combinaisons techniques (Chauffage…). Il réalise dans le respect de la prévention, de la sécurité et de la réglementation, l’entretien et la maintenance de ces installations thermiques et/ou électriques.

Formation
Certificat de Qualification Professionnelle (CQP) : Installateur mainteneur en systèmes solaires thermiques et photovoltaïques.
Formation continue thématique possible pour les professionnels des métiers de la plomberie/chauffage, couverture/zinguerie, électricité/régulation. L’association Qualit’Enr, gestionnaire des appellations de qualité des installations solaires QualiSol et QualiPV dispense des formations professionnelles ainsi que les organisations professionnelles partenaires.
Les compagnons du solaire : formation initiale et continue
Qualit'Enr : formation continue en partenariat avec la Capeb et la FFB.
Institut génie climatique sanitaire

Eco-conseiller

Que fait-il ?
L’éco-conseiller, appelé conseiller technique en environnement, analyse les problèmes posés par la protection de la nature et de l'environnement afin d’améliorer le cadre de vie. Ses activités principales concernent l’élimination et le recyclage des déchets, l’amélioration de la qualité de l'air et de l'eau, le contrôle des nuisances et du bruit etc. Dans tous ces domaines, il assure une action, soit préventive, soit corrective, soit de sensibilisation, mais également de recherche. Il peut aussi être chargé de la mise en place de technologies propres, de l’installation de sites de stockage et de leur maintenance. L’éco-conseiller travaille auprès des collectivités locales des associations, des entreprises du secteur public ou privé.

Une spécialisation dans le conseil écologique dans le bâtiment et la construction pour travailler dans un bureau d''étude nous paraît être un secteur porteur. 

Formation
Mastère Eco-conseiller ou niveau Bac+2 /Bac + 3 Cycle pluridisciplinaire. Le titre éco-conseiller (marque déposée) ne peut être obtenu qu'en suivant la formation de l'Institut Eco-conseil à Strasbourg. Cette formation est ouverte aux étudiants Bac +4 ou +5 et aux personnes ayant une première expérience professionnelle significative.
Plus d'informations sur le site de l'Institut éco-conseil de Strasbourg , association européenne dont l’objectif principal est la propotion du conseil en environnement. Eco-conseil assure la formation des éco-conseillers en partenariat avec l’Insa (Institut national des sciences appliquées) de Strabourg .
AsFEC, Association française des éco-conseillers : contribue à la formation d’éco-conseillers

Ingénieur en génie climatique et énergétique

Que fait-il ?
L’ingénieur en génie climatique et énergétique intervient dans des missions liées à la conception et au suivi de réalisations de projets en chauffage, ventilation, climatisation et désenfumage. Responsable des études techniques de conception en liaison avec le chef de projet et avec les architectes, il se charge du dimensionnement des installations jusqu’à la réception des travaux.
Il est responsable des contacts avec la clientèle, de la surveillance et de la coordination interne des travaux effectués. Il aura aussi pour mission de contrôler et harmoniser les relations des différents professionnels concernés par le marché.

Formation
Le diplôme d’ingénieur est sanctionné par une formation qui dure entre quatre et cinq ans.
Ingénieur en génie climatique et énergétique à l’Insa de Strasbourg .
La liste des formations d'ingénieurs et des écoles en France sur Agrojob.com

L’expert DD de l’entreprise 

Il ne s’agit pas d’un métier en soi, mais d'une nouvelle fonction. De plus en plus d'entreprises, d'administrations ou d'associations communiquent ou souhaitent communiquer sur leurs engagements en faveur de l’environnement. Il s'agit donc d'améliorer les produits, les processus de fabrication, et les procédures internes pour faire des économies ( l’énergie, l’eau, le papier, l'électricité des serveurs informatiques, ou les déplacements). Cette fonction demande une expertise qui pourrait être acquise, soit par le responsable informatique, soit par le responsable marketing chargé de poumouvoir les actions DD. Il n'existe pas de formation type, mais la fréquentation des colloques et conférences sur le sujet est certainement la meilleure voie.

NOTE : les métiers présentés ici se conjugent au féminin. Pour des questions de lisibilité, le masculin l'a emporté dans le texte mais en pratique ces métiers sont tout aussi bien ouverts aux femmes. Notons aussi qu'il existe une offre très large de formations sur le territoire français. Celles mentionnées ici ne le sont qu'à titre indicatif. Reportez vous à la liste de liens plus bas pour trouver le métier et la formation qui vous conviennent. 

Remédier à la pénurie de compétences

Il est apparu que les pénuries et lacunes de compétences constituent une contrainte à convertir l’économie à l'écologie dans les pays industriels comme dans les  pays en développement, estime l'OIT.  C’est le cas, pointe l'organisation, dans le secteur des énergies renouvelables et de l’environnement en Allemagne, au Bangladesh et aux Etats-Unis et dans le secteur de la construction, en Afrique du Sud, en Australie, en Chine et en Europe.  
« La majorité des architectes et des ingénieurs partout dans le monde ne connaissent pas les matériaux, les conceptions et les techniques disponibles pour la construction de bâtiments économes en énergie et ne sont donc pas en mesure de les utiliser dans leurs projets.  Les normes ambitieuses pour des logements à consommation énergétique nulle ou négative adoptées au Royaume-Uni ne peuvent être respectées car les entreprises et travailleurs du bâtiment ne sont pas en mesure de s’y conformer dans la construction.  En Chine, la meilleure technologie disponible pour les nouveaux bâtiments ne peut être utilisée en raison de la faiblesse des niveaux de qualification actuels des ouvriers du secteur. »

Les efforts faits pour remédier aux pénuries actuelles de compétences et anticiper les besoins futurs sont indispensables à la transition vers une économie respectueuse de l’environnement et faible émettrice de carbone. Il ne faut pas privilégier les niveaux supérieurs de compétence et de formation. La formation des travailleurs manuels “verts” est tout aussi importante.  

Liens et références

Emploi environnement

Envirojob

Tous les métiers sur le Centre de formation et de documentation jeunesse
Des fiches métiers et des vidéos sur le site de l'Anpe

Les formations continues par l'Afpa

CIO centre d'information et d'orientation : mise à disposition et renseignement sur les formations

Pensez aux nombreux salons dédiés au développement durable et aux métiers du DD dont le SEMD, salon de l'environnement et des métiers durables.

Les fournisseurs dispensent souvent des formations professionnelles, pensez-y! 

Consulter l'étude de l'OIT