Une maison passive à Paris : et si c'était à refaire ?

lundi 15 décembre 2008 Écrit par  Yves Heuillard

maison passive paris

Le cabinet Equateur Architecture nous a permis de suivre la construction d'une des toutes premières maisons passives parisiennes depuis le début du projet jusqu'à la fin du chantier. Dans notre premier article l'architecte Marc Benard, présente le projet, les performances visées, et explique les choix techniques faits par le cabinet pour l'isolation et le système de chauffage. Neuf mois plus tard, la maison est presque terminée. Et si c'était à refaire, que feriez-vous autrement ? C'est à cette simple question qu'ont répondu, et Marc Benard, et Dominique Fernandez, le conducteur de travaux.

Pour Marc Benard, si c'était à refaire, le choix du mode de production de l'eau chaude sanitaire serait différent " je pense qu'on mettrait aujourd'hui un chauffe-eau thermodynamique, ce type de matériel arrive sur le marché, il s'agit d'une pompe à chaleur qui permet de produire de l'eau chaude avec un meilleur rendement

Caractéristiques techniques

Chauffage. Un sèche serviette dans chaque salle de bain. Des panneaux rayonnants dans le plafond du séjour pour remonter rapidement en température après l'ouverture des portes sur le jardin , et une petite résistance chauffante sur le caisson de ventilation double flux pour le dégivrer si nécessaire et pour réchauffer un petit peu l'air en mi-saison. L'ensemble de ces dispositifs de chauffage représente un coût de l'ordre de 2000 euros pour tout le bâtiment.
Ventilation double flux (fournie par Helios) + puits canadien ( 50 mètres). Panneaux solaires thermiques à tubes sous vide + ballon électrique pour la production d'eau chaude sanitaire.

Isolation. Extérieur : 10 cm de polystyrène + enduit, intérieur : laine de chanvre ( 15 cm) + pare-vapeur. Menuiserie Triple Vitrage ( Menuiserie André).

qu'avec un ballon traditionnel et on récupérerait peut être l'air extrait pour le faire passer dans le système [pour en récupérer les calories, NDLR]. On gagnerait ainsi un peu en énergie. Pour le reste mis à part quelques détails, nous ferions à peu près pareil. Parmi ces détails, nous aurions probablement tenté de convaincre le maître d'ouvrage d'utiliser des châssis vitrés un peu moins grand pour en faciliter le transport et la pose, quitte à en mettre davantage."

Selon Marc Benard, le premier test d'échantéité (blower test) n'était pas sastisfaisant (de l'ordre de 1, 3 volume/heure), mais " les test fumigènes ont permis de voir les défauts d'étanchéité, comme des joints de fenêtre mal serrés ou des passages de câbles non étanches". Un nouveau test aura lieu prochainement en vue de l'obtention de la certification PassivHaus.

Pour Dominique Fernandez, qui a coordonné les travaux depuis les premières démolitions jusqu'aux finitions, et dont c'est la première expérience de maison passive en rénovation, tous les modes opératoires doivent être remis en question. Il insiste sur la nécessaire information de tous les intervenants sur le chantier, et sur une exigence de tous les instants pour assurer l'étanchéité à l'air. Ecoutez son témoignage pendant que vous suivez la visite de la maison dans la vidéo qui suit.

[video:http://www.youtube.com/watch?v=rjNPuG-Zsas 425x344] 

Un prochain article détaillera le fonctionnement technique du système de puits canadien et de ventilation double flux.

Aussi sur DDmagazine

La maison pour la Planète, maison passive en Haute-Savoie ( suivi du chantier et série de 4 articles).

Normes de construction : de la RT2005 aux maisons passives (Dossier)

Maison passive, Effinergie, Minergie : les garanties des labels (Dossier)

Les premiers bureaux zéro énergie en Suisse