Installation photovoltaïque : leur premier chèque EDF

lundi 09 février 2009 Écrit par  Alexandra Lianes

solaire-photovoltaique-herault-couts-amortissement.jpgC'est rentable, l'installation sera amortie en 5 ans, après c'est tout bénéfice. En juillet 2007, la famille Lapras, à Teyran dans l’Hérault, fait installer des modules photovoltaïques sur son toit. En juillet 2008, le premier chèque d’EDF arrive : 1940 €  pour une production de 3 467 kilowattheures d’électricité. Témoignage.

Olivier et Marie-Noëlle Lepras expliquent avoir toujours été sensibles aux questions écologiques. Durant l’été 2007, ils ont franchi le pas. "Nous nous sommes décidés à la fois pour des raisons écologiques mais aussi pour des raisons financières", explique Marie-Noëlle. Leur maison, de 130 m² est au tout électrique : chauffages, plaques de cuisson, eau chaude. "Notre situation géographique, dans le sud de la France, nous paraissait idéale pour mettre des panneaux solaires", ajoute-t-elle.

Evasol en bref
La société Evasol, dont le siège est installé à Lyon, propose des installations photovoltaïques clés en main partout en France. A ce jour la société annonce avoir équipé des milliers de foyers. Evasol propose des installations "clés en main" partout en France : des études techniques et de faisabilité au domicile du client à la prise en charge des démarches administratives en passant par les travaux d'installation par des techniciens issus de l'école technique d'Evasol.
Un an plus tard, en juillet 2008, ils reçoivent leur premier chèque d’EDF pour le rachat de l’électricité produite par leur installation depuis un an. Grâce à 20,5 m² de modules photovoltaïques, ils ont revendu 3 467 kWh d’électricité. A raison de 0,55964 € du kilowattheure produit, la famille a donc reçu 1 940 € de la part d’EDF. Rappelons que ce tarif de rachat obligatoire, après validation de plusieurs critères, est valable pour les installations dites "intégrées en toiture", c'est-à-dire en remplacement des tuiles.

"C'est exactement ce qui avait été prévu", se réjouit Marie-Noëlle. "Quand on vous montre des chiffres ça parle". poursuit-elle. Evasol (voir notre encadré), la société choisie pour réaliser l'installation, avait prévu, grâce à des outils de simulation, une production annuelle de 3 800 kW. Sachant que celle-ci peut être atteinte voire dépassée selon l'ensoleillement. 

Esthétiquement, le résultat satisfait aussi la famille. "Ce système intégré se fond bien dans la toiture", ajoute Marie-Noëlle. Quant à l’installation, "elle a été rapide". En mars, les panneaux étaient installés sur le toit. Il a toutefois fallu attendre juillet pour le raccordement au réseau EDF. Entre temps, la demande d’autorisation de travaux faite auprès de la mairie a été obtenue en quelques jours.

Bien qu’Olivier et Marie-Noëlle ont géré eux-mêmes les démarches administratives auprès d’EDF, ils sont contents de leur investissement. "On ne s’occupe de rien", explique Marie-Noëlle. Depuis la société propose aussi de prendre en charge des démarches administratives afin d'éviter à la clientèle le "labyrinthe administratif qu'il faut traverser pour être autorisé à produire de l'électricité solaire qui sera payée par EDF", précise Evasol dans un communiqué. 

Et puis, la famille peut se réjouir que tous ses besoins électriques soient désormais couverts par ses panneaux, soit la consommation annuelle de deux adultes et d'un enfant. En un peu plus de 5 ans, l’installation sera amortie, la famille ne sortira plus un centimes pour ses besoins en énergie… "On peut parler d’un bon placement", confirme Marie-Noëlle. Qui plus est un placement écologique.

Caractéristiques de l’installation

solaire-photovoltaique-etude-de-cas-herault.jpgInstallation : 20,50 m² de panneaux photovoltaïques
Conditions d’ensoleillement : Teyran, Hérault. Expositions plein sud – sud-ouest, sans obstacle à la lumière
Puissance  : 2 940 Watts crête
Production estimée : 3 800 kWh /an
Production effective : 3 467 kWh/an

Chiffres clés de l’installation

Kwh/annuels par kWc installé : 1 179 kWh
Prix du kWc installé : de l'ordre de  8 163 € TTC
Surface nécessaire pour 1 kWc : 7 m²

Coût de l’installation clé en main (2007) : 24 000 € TTC (panneaux, onduleur, hors frais de raccordement 500 €)
Crédit d’impôt sur le matériel : 8 000 €
Subvention du Conseil Général (2007): 5 800 € à l’époque
Montant total des aides : 13 800 €  
Revente à EDF (contrat de 20 ans d’obligation de rachat) : 0,55964/kWh, soit 1940 € par an. Ce tarif est indexé  et augmente donc tous les ans selon une formule contractuelle (voir la formule d'indexation).
Recettes cumulées sur 20 ans (durée du contrat avec EDF) : 38 800

Si la production se maintient à 3 840 kWh/an pendant 20 ans, l’équipement sera amorti en un peu plus de 5 ans et rapportera ensuite 29 100 € pendant les 15 années suivantes cumulées.

Note : Le devis varie selon le type de résidence, la région et l'exposition des panneaux, etc. Les aides régionales et locales varient d’une région à l’autre et d’une année à l’autre. Le crédit d’impôt est maitenu à 8 000 € sur le coût du matériel.

Pour aller plus loin, voir nos articles et guides pratiques:

Toutes les réponses à vos questions sur les panneaux photovoltaïques

Le crédit d'impôt et le DD

Connaissez-vous Soleil en tête ?

Habitat solaire, habitat d'aujourd'hui 

Des panneaux photovoltaïques comme des tuiles

 

10 Commentaires

  • Lien vers le commentaire lundi 14 novembre 2011 Posté par CAROFABIO

    Cela fait 3 mois que nous avons envoyé notre facture à  ERDF ; toujours pas réglé. Nous attendons toujours, toujours, toujours.
    Il y a quand même de l'abus.

  • Lien vers le commentaire jeudi 09 décembre 2010 Posté par chantal

    comment et quel genre de facture faut il faire pour la revente de production de panneaux solaire à  edf ,existe t-il des modèles de facture ?merci de me donner des conseils

  • Lien vers le commentaire vendredi 14 mai 2010 Posté par Jihem

    Je suis favorable à  l'énergie solaire et aux ENR, mais [b]pas quand il dépend exclusivement des financement publics.[/b] Ici, il ne s'agit plus d'écologie mais de cupidité, qu'il y ait incitation, pourquoi pas, mais à  condition de mettre en concurrence, fabricant, installateur, acheteur, puisque ERDF n'a plus le monopole. Avec un tel niveau de subventions, incluant le prix de rachat, des entreprises privées et des particuliers s'enrichissent avec nos impôts. Il serait temps de revoir se mode de fonctionnement.

  • Lien vers le commentaire samedi 01 mai 2010 Posté par alexandra

    Avant de parler d'ânerie, avec un accent circonflexe et un seul n (vous l'avez cherché), relisez bien le décret :
    [b]Art. 8.[/b] − Chaque contrat d'achat comporte les dispositions relatives [u]à  l'indexation des tarifs[/u] qui lui sont applicables. Cette indexation s'effectue à  chaque date anniversaire de la prise d'effet du contrat d'achat, par l'application du coefficient L défini ci-après :
    L = 0,8 + 0,1 (ICHTrev-TS/ICHTrev-TSo) + 0,1 (FM0ABE0000/ FM0ABE0000o).
    Les coefficients sont expliqués dans le décret dont le lien figure http://www.ddmagazine.com/1433-Tarifs-dachat-de-lelectricite-solaire-photovoltaique.html">à  fin de cet article sur les tarifs du photovoltaïque.

  • Lien vers le commentaire mardi 27 avril 2010 Posté par allain bruno

    Ce tarif est indexé et augmente donc tous les ans selon une formule contractuelle (voir la formule d'indexation) : !!!!!!!!!!!!!!!
    comment peut on ecrire ce genre d'annerie. le contrat avec edf est fait pour 20 ans et le tarif aussi. pour une installation en 2007, c'etait 0.56cts pour 20 ans !!!! et pour aujourdhui, ce sera 0.57753cts pour 20 ans. non mais enfin!!!

  • Lien vers le commentaire mercredi 09 décembre 2009 Posté par yves

    ça se passe toujours comme ça, toute la production est vendue à  EDF. il y a donc un compteur de production de l'installation vers le réseau EDF et un autre, le compteur normal de consommation, du réseau vers votre maison. En fait il y en a même un troisième appelé compteur de non-consommation qui contrôle que de l'électricité du réseau n'est pas réinjecté dans le circuit en provenance des panneaux...

  • Lien vers le commentaire mercredi 09 décembre 2009 Posté par yves

    Les produits de la vente d'électricité d'origine photovoltaïque par les particuliers sont éxonérés d'impôts sur le revenu à  la condition de ne pas dépasser la puissance de 3 kWc ( kilowatts crêt).
    (Loi n°2008-1443 du 30 décembre 2008, art.83; CGI, art.35 ter)
    Ces dispositions s'appliquent à  compter de l'imposition des revenus de l'année 2008. Merci de votre confiance. La rédaction.

  • Lien vers le commentaire mercredi 09 décembre 2009 Posté par dominique

    paye t-on des impots sur le revenu sur les benefices payee par l'edf
    merci

  • Lien vers le commentaire jeudi 05 novembre 2009 Posté par Le Danois

    Très bon article. Prècis, il nous permet de savoir comment agir, et gagner.

  • Lien vers le commentaire mardi 03 novembre 2009 Posté par Michel Bonnaure, lapporteur13@gmail.com

    Bonjour,
    Si je lis bien votre article que vous produisez votre électricité et, sauf erreur de ma part, vous revendez le surplus à  EdF.

    Sachant que la vente à  EdF est actuellement à  environ 0.63 Euro le Kw/h et que nous réglons 0.08 E le (ma facture du 16/3/2009).
    Ne vaut-il pas mieux vendre la totalité de la fourniture et rester abonné Edf classique ?

    Bien à  vous
    Michel Bonnaure
    lapporteur13 gmail.com

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer votre nom.
Le code HTML n'est pas autorisé.