Innovation : un store photovoltaïque

jeudi 05 mars 2009 Écrit par  Alexandra Lianes

toile-photovoltaique.jpgIl protège du soleil tout en produisant de l’électricité. Le store solaire imaginé par Dickson, en partenariat avec la société Somfy, est encore à l’état de prototype. Le produit pourrait être commercialisé entre 2010 et 2011. Présentation d’une belle innovation 100 % française.

Le prototype du store solaire a été dévoilé en avant première lors du salon R+T de Stuttgart.  Il est le résultat d’un partenariat entre Dickson, fabricant de textiles techniques et de plein air et Somfy, spécialisé dans les moteurs et les automatismes pour l’animation des ouvertures de la maison.

Les deux groupes ont ainsi mis au point une toile de store solaire brevetée qui permet de produire de l’ombre tout en générant de l’électricité. Sa date de commercialisation est prévue pour fin 2010 – début 2011. Quant à son coût, il n’a pas encore été dévoilé. Mais le prix de vente public sera bien sûr plus élevé que celui d’un store classique, environ "deux fois à trois plus cher qu’un store classique"

Trois années de recherche

toile-photovoltaique-dickson.jpgL’idée de créer un store générant une énergie renouvelable, aisément intégrable aux bâtiments existants, est née en 2005 au département recherche et développement de Dickson. Deux ans plus tard, avec la coopération de l’ENSAIT (Ecole Nationale Supérieure des Arts et Industries Textiles), les premières maquettes sont esquissées. Au total, 10 personnes (ingénieurs, chefs de marché, responsables marketing) sont mobilisées sur le projet chez Dickson. En 2008, un prototype est mis au point en partenariat avec SOMFY.Il vient d'être présenté en avant première au salon R+T qui s'est tenu du 10 au 14 février à Stuttgart. 

Des cellules photovoltaïques souples et ultrafines

Caractéristiques techniques

Type de cellules : silicium amorphe
Epaisseur : < 1 mm
Poids : 900g/m²
Surface : entre 60 et 98 % de la toile 
Puissance crête au m² : 40 Wc
Production annuelle : environ 400 kWh (sur la base d’un ensoleillement de 1000w/m²) pour un store de 25 m²
Durée de vie des cellules : 20 ans

La toile de store solaire conçue par Dickson intègre des cellules photovoltaïques souples et ultrafines de type silicium amorphe pour permettre l’enroulement du store. L’électricité générée par la toile peut être injectée dans le réseau par l’intermédiaire d’un onduleur et revendue à un opérateur.

Afin d’optimiser la production d’énergie et d’allonger la durée de vie des cellules, un moteur asservi par une centrale météo actionne le store lors d’éclaircies et l’enroule lors d’épisodes de vent.

Côté rendement, l’estimation de production du store est basée sur l’ensoleillement de 1000w/m² pour un rendement des cellules de 40Wc/m² (soit 4%). Selon les concepteurs, une toile de 25 m² devrait produire a minima c'est à dire dans des conditions d'orientation et d'inclinaison non optimales de l'ordre de 400 kWh par an pour un store de 25m². La technologie utilisée, le silicium amorphe présente l'inconvénient d'un faible rendement mais elle est plus performante que les cellules en silicium mono ou polycristallin sous un ciel voilé. Notre calcul, pour un store de 25 m², soit une puissance installée de 1kWc donnerait plus du double, mais à ce stade de développement, les ingénieurs de Dickson, semblent avoir opté pour la prudence dans leur annonce - fait assez rare pour être souligné. 

Un store photovoltaïque, pour qui ?

Les sites d’implantation visés par Dickson sont les maisons individuelles, le mobilier urbain, les immeubles collectifs, bureaux ou habitations et même les campings car. Leur implantation dans des maisons individuelles pourrait toutefois être marginale. Le store photovoltaïque n’ouvre pas droit au crédit d’impôt sur les énergies renouvelables.  En revanche, si le dispositif est accepté comme intégré dans le bâti, ce qui en tout état de cause est le cas, il devrait pouvoir bénéficier du prix de rachat le plus haut (58 cts aujourd'hui). Sinon c'est le tarif de 30 cts qui sera retenu. Dickson annonce, toujours avec prudence, sachant qu'il ne s'agit que d'un prototype, un prix de 7000 à 12000 euros pour une toile de 25 m² et un amortissement sur une durée de  l'ordre de 7 ans. Ce que corrobore notre calcul en fonction du tarif de rachat et, c'est notre analyse, on peut s'attendre, à de bonnes surprises.

Mais Dickson espère aussi attirer les collectivités et les entreprises privées avec cet équipement innovant. Son intégration est également prévue dans les campings car ; d'après Dickson, elle permettrait de leur apporter une autonomie énergétique. Enfin, on l'aurait presque oublié, un store est destiné à faire de l'ombre, donc à améliorer les performances thermiques d'été des bâtiments. Faire de l'ombre, donc rafraîchir, produire de l'électricité et s'autofinancer, voilà un produit bien intelligent. Bonne chance.

A lire aussi sur DDmagazine :

Des panneaux photovoltaïques comme des tuiles

Installation photovoltaïque : leur premier chèque EDF

Un abri à vélo payé par le soleil

Iliopark : l'abri voiture photovoltaïque