Actualités du développement durable

Dans un dossier publié à l'occasion de la visite du président François Hollande en Polynésie l'Observatoire de l'armement, une association indépendante, s'intéresse aux conséquences sur les personnes les plus fragiles — enfants et femmes — des retombées des essais nucléaires français. Les auteurs du dossier y soulignent notamment qu'il existe des risques d'atteintes génétiques affectant les générations suivantes. Créé en 1984 à Lyon, sous le nom de Centre de Documentation et de Recherche sur la Paix et les Conflits (CDRPC), l'Observatoire des armements a pour objectif d'étayer les travaux de la société civile sur les questions de défense et de sécurité et ce, dans la perspective d'une démilitarisation progressive. En savoir plus et télécharger le dossier.

BP publie son "Energy Outlook 2016"

jeudi 11 février 2016 Écrit par Yves Heuillard

BP vient de publier son Energy Outlook 2016, dans lequel les prévisions à 2035 ont été relevées de 14 % pour les énergies renouvelables et diminuées de 6 % pour le charbon. La European Climate Fondation note que BP reconnait avoir systématiquement sous-estimé le déploiement des renouvelables, mais s'abstient une fois de plus de présenter un scénario compatible 2°C (tout en disant soutenir cette limite).

Electricité renouvelable en France, merci l'hydraulique

jeudi 04 février 2016 Écrit par Yves Heuillard

Le Panorama de l'électricité renouvelable 2015 vient d'être publié. Il est élaboré par RTE, le Syndicat des énergies renouvelables (SER), ERDF et l'Association des distributeurs d'électricité en France (ADEeF). Les auteurs se félicitent d'une part de 19,5 % d'électricité renouvelable dans la consommation française, et ils font état de la dynamique des filières éoliennes et solaires. En vérité sans l'hydraulique de papa, la part des renouvelables ne serait que 6,1 %, un résultat encourageant mais qu'il faut remettre en perspective.

Un article du journaliste britannique Oliver Tickell, éditeur du magazine "The Ecologist", fait état d'une corrélation entre l'incidence du virus Zika et les zones géographiques dans lesquelles ont été dispersés des moustiques modifiés génétiquement pour lutter contre la dengue.

Nick Butler, professeur détaché au Kings College de Londres, spécialiste de l'énergie, éditorialiste du Financial Times, écrit que le projet de deux réacteurs britanniques sur le site de Hinkley Point, projet qui fait l'objet de discussions et d'atermoiments depuis 2013 sera non rentable et qu'EDF est peu enclin à s'y engager. Il invite l'électricien français à ne plus tergiverser et à attendre a minima que tous les problèmes de l'EPR soient réglés.

Comment naissent les maladies ? Pourquoi tant de malades ?

mercredi 27 janvier 2016 Écrit par rédaction

Aux cancers, à l'obésité, au diabète, aux maladies du coeur et des vaisseaux, aux affections du système nerveux, à l'hypofécondité, aux allergies s'ajoutent de très nombreuses pathologies que nous ne connaissions pas ou qui restaient rares. Que se passe-t-il, d'où viennent les maladies, pourquoi tant de malades, et de plus en plus jeunes ?

Dans une nouvelle étude, l'IRENA (International Renewable Energy Agency) estime que, même en laissant de côté le bénéfice climatique, il n'y a que des avantages pour la croissance, les emplois et le bien être au développement des énergies renouvelables dans le monde.

La prochaine glaciation retardée de 100 000 ans

jeudi 14 janvier 2016 Écrit par Yves Heuillard

L'humanité est devenue une force géologique qui est capable de retarder la prochaine ère glaciaire. Selon une étude publiée aujourd'hui dans la revue scientifique Nature les scientifiques du Potsdam Institute for Climate Impact Research (PIK) montrent que la relation entre l'insolation et la concentration de CO2 dans l'atmosphère est un critère déterminant pour expliquer les huit derniers cycles glaciaires de l'histoire de la Terre.

 

Une poubelle nucléaire à 35 milliards d'euros

mercredi 13 janvier 2016 Écrit par Yves Heuillard

Un rapport de l'Andra, l'Agence nationale de gestion des déchets radioactifs indique que le coût de l'enfouissement des déchets radiocatifs à Bure (Meuse) coûtera 35 milliards d'euros, soit le double des évaluations précédentes et un chiffre supérieur à celui retenu par les exploitants nucléaires tel EDF. 

Selon un rapport mondial d'Accenture et du CDP la transition vers les énergies à faibles émissions de gaz carbonique pourrait créer jusqu'à 380 milliards d'euros par an de valeur nouvelle pour les opérateurs d'énergie.

Le ministère de l'écologie, du développement durable et de l'énergie vient de designer les lauréats de l'appel d'offres pour des installations solaires de grande puissance (plus de 250 kWc). L'appel d'offres portait sur la réalisation et l'exploitation de centrales solaires au sol, sur ombrières de parking et sur grandes toitures. Les niveaux des tarifs d'achats proposés par les candidats dans cette procédure compétitive poursuivent leur baisse rapide.

Les banques les plus exposées au risque charbon

mardi 01 décembre 2015 Écrit par Yves Heuillard

Les associations Amis de la Terre, BankTrack, urgewald et Rainforest Action Network publient aujourd'hui le rapport "Coal test: where banks stand on climate at COP21", en français "Le test du charbon : où en sont les banques à l'heure de la COP21". Il expose le montant des financements dans le charbon depuis 2009 par les plus grosses banques internationales.

"Les grands pollueurs financent la COP21" (Rapport)

mardi 01 décembre 2015 Écrit par rédaction

L'association Corporate Accountability International, association internationale pour la responsabilité des grandes entreprises, vient de publier un rapport titré "Fueling the fire: the big polluters bankrolling COP21" (De l'huile sur le feu : les grands pollueurs financent la COP21, notre traduction) qui met en cause le financement de la COP21 par EDF, Engie, BNP Paribas, Suez Environnement.

Le premier animal OGM autorisé à la consommation

jeudi 19 novembre 2015 Écrit par rédaction

Le 19 novembre 2015, l'agence fédérale américaine en charge de l'alimentation (FDA) a finalement accepté d'autoriser la vente et la consommation d'un saumon génétiquement modifié pour grandir quatre fois plus vite.  De nombreuses voix s'étaient élevées pour dénoncer les risques tant environnementaux que sanitaires.

États-Unis

L'OCDE ne soutient plus le charbon. C'est décidé, sauf que...

mercredi 18 novembre 2015 Écrit par Yves Heuillard

Les pays de l’OCDE sont parvenus à un accord limitant les soutiens publics aux centrales à charbon via leurs agences de crédit à l’export. Selon le WWF, c'est un pas important mais qui est insuffisant car il est entaché de plusieurs exceptions.